Description

Foresterie et conservation

UNE NOUVELLE APPROCHE

La servitude de conservation forestière est la pièce maitresse de la conservation et l’aménagement des milieux naturels dans la Forêt communautaire Hereford. Il s’agit d’une nouvelle approche inspirée du «working forest conservation easement», développé aux États-Unis. L’idée a également été portée au Québec par le Corridor Appalachien.

Les hautes valeurs de conservation (ex. : la dizaine d’espèces à statut particulier ou la présence d’un grand massif forestier non fragmenté) ont une place importante dans le modèle développé. Cette servitude est le contrat légal unissant conservation et foresterie, à perpétuité. Cet outil de conservation unique permet la création d’un milieu naturel protégé dans lequel les hautes valeurs de conservation sont maintenues et dans lequel l’utilisation durable des ressources est encadrée de façon stricte. Conservation de la nature Canada

Le fonds dominant de 239 ha, propriété de Conservation de la nature Canada, deviendra la Réserve naturelle Neil et Louise Tillotson, dont la désignation est en démarche auprès du gouvernement du Québec. Le reste du territoire est le fonds servant, où la mise en valeur, notamment par des travaux d’aménagement forestier, est possible. Cette mise en valeur du fonds servant doit donc servir au maintien des hautes valeurs de conservation identifiées. Les occurrences d’espèces fauniques et floristiques sensibles sont ainsi bien connues et plusieurs zones sont donc protégées.


HAUTES VALEURS DE CONSERVATION



Le Registre de base de la servitude de conservation forestière, produit par Conservation de la Nature Canada, mentionne que le territoire de la Forêt communautaire Hereford, de près de 5 600 ha, est localisé dans la chaîne appalachienne et occupe la majeure partie du massif montagneux formé par les monts Hereford, Goblet et Green Goblet. Il se situe au cœur d’un important noyau forestier qui s’étend sur une superficie d’environ 7 793 ha. La protection de ce grand noyau forestier, non fragmenté par un réseau de routes et chemins publics, est essentielle au maintien d’un corridor naturel assurant la connectivité entre les grands massifs forestiers situés de part et d’autre de la frontière canado-étatsunienne. Ce noyau forestier abrite une riche diversité faunique et floristique, dont plusieurs espèces en situation précaire apparaissant sur la liste des espèces menacées, vulnérables ou susceptibles d’être ainsi désignées au Québec. De plus, la Forêt communautaire Hereford est localisée à la limite de trois bassins versants. Les nombreux ruisseaux et milieux humides présents sont des écosystèmes indispensables au maintien de la qualité et quantité d’eau dans ces bassins versants situés en partie sur le fonds servant, en plus de représenter des habitats indispensables à de nombreuses espèces.

La réserve naturelle Neil et Louise Tillotson, d’une superficie de 239 ha, est au cœur des hautes valeurs de conservation de la propriété et peu d’activités y sont permises. Ce territoire se veut un sanctuaire, un refuge faunique, une forêt témoin, où l’aménagement forestier y est interdit et où les activités sont très limitées.

L’aménagement forestier est donc très bien encadré dans la Forêt communautaire et se veut innovant, à la fine pointe des nouvelles connaissances et exemplaire.

Résumé de la servitude de conservation forestière ( Fichier PDF)


La protection de la Forêt communautaire Hereford s’inscrit dans un cadre plus vaste où le maintien de la connectivité forestière au sein de l’aire naturelle des Montagnes Blanches constitue un objectif de conservation de premier rang.

Photo d'un étang forestier dans la forêt Hereford

Exemple de hautes valeurs de conservation dans la Forêt Hereford : étang forestier

Photo d'une salamandre de ruisseau dans la forêt Hereford

Exemple de hautes valeurs de conservation dans la Forêt Hereford : salamandres de ruisseau.


RESTAURATION FORESTIÈRE



La mission de Forêt Hereford est d’abord et avant tout de restaurer cette grande forêt privée. Le paysage forestier de la Forêt communautaire Hereford a évolué d’une vieille forêt complexe de couverts mixtes à feuillus nobles et présentant de bonnes quantités de bois mort (avant 1850), vers une forêt aujourd’hui significativement plus jeune et perturbée, principalement composée de feuillus. La combinaison de hêtres, d’érables, d’épinettes et de pruches (près de 80 % des arbres avant 1850) est aujourd’hui remplacée par les érables (principalement à sucre), le sapin et le bouleau à papier, représentant plus de 80 % des arbres d’aujourd’hui.

Les travaux d’aménagement forestier des prochaines années visent donc à réduire ces écarts pour accroitre la résilience de ces forêts. Il est également prévu de tester différentes approches à grande échelle d’enrichissement d’essences forestières aujourd’hui beaucoup plus rares (pin blanc, tilleul, pruche, chêne rouge, épinette rouge, etc.). De plus, il sera intéressant d’identifier les secteurs à haut potentiel de productivité forestière et d’y investir davantage d’efforts de production de valeur sur pied.

Fiche d’information sur l’évolution du paysage forestier dans la Forêt communautaire Hereford ( Fichier PDF)


RETOMBÉES DE L’AMÉNAGEMENT FORESTIER



Il va sans dire que ces travaux forestiers, quoique réalisés dans une approche de restauration forestière au profit de la communauté, génèrent une activité économique importante. La récolte des 10 000 m³ (environ 300 voyages de bois) contribue au maintien de plus de 15 emplois à temps plein (planification, technique, récolte, transport, transformation) et génère des retombées directes de plus de 600 000 $ annuellement.

L’octroi des contrats de récolte se fait par enchères et de gré à gré. Depuis 2014, Aménagement forestier et agricole des Sommets est en charge des opérations de récolte forestière et de la planification des travaux.

En septembre 2015, Forêt Hereford a annoncé l’obtention de la certification forestière FSC (Forest Sterwardship Council), en se joignant au certificat de groupe géré par le Syndicat des producteurs forestiers du Sud Québec (SPFSQ), en partenariat avec Aménagement forestier et agricole des Sommets et les autres groupements forestiers de la région. La certification FSC est la plus reconnue à travers le monde. Tout en reconnaissant les actions déjà nombreuses de Forêt Hereford en matière de conservation, d’implication des communautés et de respect des lois et règlements, elle imposera également de nouvelles façons de faire aux gestionnaires de cette grande propriété privée gérée par les communautés.

Pour plus d’information, consulter le site du SPFSQ :
www.spbestrie.qc.ca/la-certification-forestiere

Fichiers PDF :